lundi 22 septembre 2014

Magazine Vital: je refuse d'être un mouton.

Il y a quelques mois, devant l'engouement suscité par le magazine "sportif" Vital sur la blogosphère, je suis partie à la quête du Graal; oui, oui rien que ça!
 
Mon marchand de journaux ne l'ayant pas, j'ai traversé la ville pour me le procurer car il me le fallait absolument, sinon, j'aurais eu l'impression de passer à côté de quelque chose d'essentiel dans ma vie de sportive woman.

 
Certes, je n'habite pas Paris mais j'ai quand même eu droit aux fameux bouchons du centre-ville. Alors, imaginez-vous à quoi je pouvais bien ressembler, toute excitée, au volant de mon carrosse, à chaque fois que je devais m'arrêter à un feu rouge, dans un bouchon, où au niveau des passages piétons.
 
Car oui, si on ne me force pas le passage, je suis de celles et ceux qui s'arrêtent bien volontiers et avec un sourire pour laisser passer les piétons. Bon, si on traverse en dehors, ou qu'on traverse sans même regarder sous prétexte qu'on est sur un passage piéton, je m'arrête aussi; je ne suis pas une délinquante de la route, mais point de sourire n'apparaîtra sur mon visage.
 
 
J'avais appelé le marchand de journaux avant de partir, et il m'a dit qu'il ne lui en restait plus que deux. Ces ralentissements ne faisaient que m'éloigner de la possibilité de tenir ce magazine entre mes mains, c'était affreux! Car pour la sortie en kiosque du prochain numéro, il m'aurait fallu attendre plus d'un mois.
 
J'ai fini par y arriver: y'en a qui ont quand même beaucoup de chance dans la vie, comme moi, car il restait toujours les deux exemplaires.
 
Je me suis empressée de le payer et suis repartie vers le parking. Ma curiosité naturelle n'a pas résisté: j'ai commencé à le feuilleter sur le parking, dans ma voiture. Au bout de quelques minutes, je me suis dit que, quand même, j'étais pitoyable et que je me comportais comme une enfant, alors que bon sang j'étais une femme!
 
Que dire?
 
Eh bien, que j'ai un avis très différent de toutes ces filles qui m'ont donné envie d'acheter ce numéro. Non, je ne suis pas un mouton: je ne vais pas dire que je l'ai adoré pour faire comme les autres.

Un matin, dans le Connemara, en Irlande...
 
 
J'ai été TERRIBLEMENT déçue: des articles pseudo sportifs totalement creux, des photos de mannequins photoshopées à fond, huit pages consacrées à l'achat d'un bikini (le rapport avec le sport???), de la pub, de la pub et encore de la pub!
 
Je me suis donc dépêchée pour ça?
 
Où sont donc les articles de qualité vantés par les blogueuses sportives? Pourquoi donc, ne suis-je pas aussi emballée qu' elles?
 
Déçue mais bornée, je me suis dit que je ne suis certainement pas tombée sur le bon numéro, et que le prochain sera de meilleure qualité.
 
J'ai acheté le numéro suivant, et c'est pareil: des publicités à pleines pages, d'autres bien dissimulées dans des articles sportifs. Des articles vides sans aucun lien avec le sport, qui auraient pu être remplacées par des articles axés sur l'activité physique, des tests (pas de la pub) de matériel, etc... Et que dire des photos de mannequins, et pas de sportives, bien retouchées là où il faut...Hum!
 
Des rubriques ou des articles avec pas trop de lien avec le sport (comme trois pages consacrées au bronzage sans soleil, trois pages pour savoir comment s'attacher les cheveux ), des conseils un peu limite. Bref pour moi ce n'est pas un magazine pour des filles lambda et sportives, mais plutôt un magazine pour les 15-20 ans attirées par les articles du style de Cosmo, Biba et compagnie.
 
A quand un magazine, vraiment orienté sur le sport et pas mode, avec des sujets bien développés (pas ce que l'on sait déjà), illustrés avec des photos de sportives connues ou pas (pourquoi pas des blogueuses, tiens?). Un peu plus de pages avec des exercices physiques, des rubriques questions/réponses, plus de témoignages de femmes, des challenges à relever, de tests de produits et moins de publicité, etc...? Mais sans, pour autant, tomber dans le style de magazines trop techniques!
 
Le sort, s'est donc acharné sur moi: car une collègue vient de me donner le dernier numéro sorti, que je n'avais absolument pas l'intention ni d'acheter ni de lire.
 
Mais comme je n'ai pas perdu de ma curiosité et que je me dis que je peux me tromper et changer d'avis, je l'ai lu et......je n'ai pas changé d'avis.
 
Quand je lis dans un article que pour éviter d'avoir ses règles pendant une course, il suffit de prendre la pilule plus longtemps, comme de nombreuses sportives le font, je me demande si c'est bien judicieux de passer ce genre de message?.
Et bien sûr, personne ne parle des conséquences sur la santé et le cycle que ça peut avoir à force de décaler, sans parler des risques de grossesse non désirée. Parce qu'à prolonger la prise de la pilule, on finit par ne plus savoir où on en est dans notre cycle, et surtout quand on doit la reprendre et l'arrêter à nouveau. Bref, des conseils irresponsables.

Et puis ce qui me choque le plus, ce sont ces photos retouchées. Nous, simples lectrices, sommes censées faire du sport pour notre bien-être, mais aguichées par ces photos de "femmes parfaites", à force, on veut leur ressembler. C'est une aberration de chercher à faire faire du sport à certaines alors que d'autres, au lieu de suer en faisant du sport, se contentent d'affiner leur corps avec Photoshop. Un combat perdu d'avance!

Et vous, connaissez-vous ce magazine? Qu'en pensez-vous? Suis-je la seule à ne pas l'apprécier?
 
 
 
 


8 commentaires:

  1. Salut!
    Ta quête du magazine m'a beaucoup fait rire ;) Je l'ai aussi acheté, par curiosité, et j'ai comme toi été déçue. Les pubs, les positions sexuelles qui musclent (WTF?) ... Je pensais acheter un magazine sportif, j'ai en fait acheté un magazine féminin. Dégoutée!
    Par contre, je me permets d'apporter un complément sur la pilule: on peut enchaîner les plaquettes sans que ce soit plus mauvais pour notre corps que la prise de la pilule en elle-même vu que ce ne sont plus de vrais cycles que l'on a. D'ailleurs, les chercheurs qui ont mis au point la première pilule ont introduit ces jours où on ne la prend pas pour provoquer les saignements que l'on prend pour des règles et ainsi moins perturber les utilisatrices qui ont l'habitude de les voir débarquées tous les mois ;)
    L'interprétation que tu en as fait (et qui est légitime) est pour moi l'exemple criant que balancer des conseils sans prodiguer les warnings et renvoyer vers les personnes compétentes est plus que limite de la part d'un magazine !
    Voilà, c'était mon quart d'heure "je sors ma science".
    Gros bisous sportifs !
    Marie

    RépondreSupprimer
  2. Salut !
    Très intéressant ton article ! Je n'ai jamais acheté ce magazine mais j'en ai beaucoup entendu parler chez les blogueuses... A croire que certaines sont payées pour vanter le magazine !
    Je suis profondément choquée par le conseil "prenez la pillule plus longtemps pour éviter les règles" c'est une blague ou quoi ??? Je trouve ça hallucinant que ce soit autorisé de dire ce genre de trucs, surtout quand c'est une décision non suivie par un médecin !
    C'est typiquement le genre de magazine qui part du principe qu'on fait du sport seulement pour maigrir... ridicule !
    J'ai acheté le magazine "simple things" parce que j'en ai entendu parler sur des tas de blogs, et j'ai été hyper déçue de la même façon... C'est étrange que les blogueuses que j'aime lire aient toutes le même avis sur des magazines qui pourtant semblent en décevoir plus d'un...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pensais être la seule à être déçue suite à un article d'une blogueuse; je me sens moins seule maintenant.
      S'ils souhaitent parler d'amaigrissement par le sport, je veux bien alors qu'ils arrêtent de nous bombarder de photos Photoshopées et qu'à la place apparaissent les photos de filles dans l'effort avec la sueur et tout le reste.

      Supprimer
  3. Ah ma pauvre, c'est clair qu'il y a plus de magazines "féminins" que globalement "intéressant"! ^^ Pour ce qui de la pilule, puisque le débat est lancé, les cycles sont effectivement non naturels avec la prise de pilule. Ce n'est pas dramatique d'enchaîner les plaquettes tant que lorsqu'on en commence une, on la finit complètement avant de s'arrêter pour à nouveau avoir ses règles. Ainsi le cylcle d'ovulation arrive toujours au même moment. Cependant, il est conseillé de ne pas enchaîner plus de 3 plaquettes de suite. Ce n'est pas moi qui le dit hein, mais des médecins que j'ai rencontré. Voilà pour la petite minute médicale. Des bizz ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A lire les articles ventant ce magazine, je pensais qu'enfin un autre style de magazine venait de voir le jour; d'où ma profonde déception.

      Supprimer
  4. En fait par rapport "au conseil" à propos de la pilule ce que je veux dire c'est qu'en prenant les cachets de la plaquette suivante pour retarder ses règles, au moment de la reprendre, il en manque déjà. Arrivée à la fin de la plaquette, on ne sait plus combien on doit en reprendre de la suivante pour faire les 21 ou 28 jours classiques. D'où l'énorme risque d'une grossesse non attendue.
    Triolet de Chouquette, dans l'article ils parlent bel et bien de prolonger la prise, et il n'est pas question de terminer la plaquette, d'où le gros risque de plantage complet.

    Merci les filles pour vos mises au point médicales.

    RépondreSupprimer
  5. Alors moi je fais partie des blagueuses qui ont trouvé ce magazine pas trop mal. Evidemment il n'est en rien parfait et je suis d'accord avec toi qu'il y a des articles qui font plus penser à des magazines féminins mais je trouve qu'il a au moins le mérite justement de mixer les deux. Car soit on aime les féminins et on achète que de la pub (c'est mon avis) soit on achète des magazines spécialisés (genre Running pour elles que j'adore) mais qui sont très pointus au niveau des articles et qui peuvent en décourager plus d'une. Je trouve que ce magazine a au moins pour lui, de pouvoir "accrocher" et initier au goût du sport certaines lectrices qui sans ce côté un peu trop féminin n'auraient peut-être jamais été attirées. Vital n'est donc pas un magazine pour les pros du sport mais plutôt pour le commun des mortels qui auraient envie de s'y mettre... un peu.

    RépondreSupprimer