mercredi 10 septembre 2014

Ma première course officielle, épisode 2.

Après la traversée à la nage  de la mer Celtique (et non de la Manche, comme je le pensais) mes valises solidement vissées sur le dos, me voilà arrivée en Irlandie!
 
 
 
La voici, cette Irlandie, que je voulais fouler de mon pas léger..., léger...
 
 
Je vous assure, que ça fait vraiment bizarre de la voir au loin, entourée d'eau, et plate comme une fine galette; c'est là que j'ai pris vraiment conscience que c'était une île.
 
 
L'Irlande est un pays magnifique!
 
Voici, comment je résumerais le pays, parce que c'est un blog sportif et non de voyages; donc je ne veux pas mélanger les torchons avec les serviettes.
 
Maintenant que je l'ai vécu, je confirme qu'il est difficile de maintenir une activité physique régulière en vacances, et plus est à l'étranger parce que le temps passe à une allure incroyable. Je comprends maintenant pourquoi cet été j'ai vu sur la blogosphère, tant d'articles parlant de ce sujet avec des conseils pour continuer à pratiquer malgré tout.
 
Avant la dite course, j'ai couru deux fois.
La première sortie, a duré 30 minutes parce que j'ai été prise en chasse par des chiens et que j'ai eu peur de me faire mordre.
J'ai dû respecter la limitation de vitesse, et je n'ai pas pu courir au-delà des 80km/h!
 
La deuxième, a duré une heure et c'était la veille de l'officielle. Je n'avais aucune idée du nombre de kilomètres que j'avais couru puisque je n'avais pas de smartphone ni de montre GPS; je me suis basée sur ce que j'avais fait comme chrono avant mon départ, soit 8 kilomètres en presque une heure.
 
 
 
J'ai été prise en chasse par les mêmes chiens qui en ont ameuté d'autres. Zut et rezut, pourquoi ça n'arrive qu'à moi? Là, c'est mon côté...
 
 
 
 
Voici le cadre dans lequel j'ai couru, n'est-il pas beau?
 

 

 
 
 
Suite et fin, dans l'épisode 3...

4 commentaires:

  1. On veut la suite!! Alors les chiens c'est le lot quotidien des runners...
    La veille d'une compétition normalement il est de bon augure de se reposer et non d'aller une dernière fois courir pour se rassurer mais ça tu le constatera quand tu en auras quelques une à ton actif.
    Dis donc c'est toi sur la photo? Et tu dis que t'as besoin de maigrir?? Tu veux perdre un os? ;)

    RépondreSupprimer
  2. J'ai peur des chiens qui me courent après parce que j'ai peur qu'ils me rattrapent! D'ailleurs la seconde fois, j'ai eu la jambe légèrement éraflée.
    Tu as raison, il n'est pas bon de courir la veille mais je tenais absolument à me rassurer en réitérant ma petite heure de course, au cas où j'aurais perdu mes piètres performances au cours de la traversée de la mer, on ne sait jamais....
    Oui, oui c'est moi. Mes os je les garde, ça peut toujours servir!
    Ah mais je comprends maintenant, je me suis faite pourchasser par les chiens parce qu'ils voulaient un de mes os pour m'aider à atteindre mon objectif de poids, c'est ça hein?

    Mais plus sérieusement, il faut que je perde mes derniers petits kilos et que je raffermisse ce qui restera.

    RépondreSupprimer
  3. j'adooooooooore les chemins en irlande ou les arbres se rejoignent en haut, trop buccolique !!!
    C'est chouette comme cadre pour courir, même si en vacances c'est vrai qu'il faut trouver le temps et la motivation :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime beaucoup également, j'ai l'impression d'être aspirée vers l'intérieur et protégée comme dans un cocon.
      Pour ma part, ce n'est pas la motivation qui m'a fait défaut mais clairement le temps qui défilait à une vitesse impressionnante: le temps de prendre ses marques, et il s'est déjà écoulé 3-4 jours. Ensuite, ce sont les chiens...avec qui j'ai un vrai problème.

      Supprimer