lundi 11 août 2014

Conseils pour courir seule en sécurité, ou presque!

A chaque fois que je pars, je me fais mon parcours dans ma tête et je décide si en fonction de l'heure qu'il est, il est raisonnable ou pas d'aller courir à tel ou tel endroit.
 
Il faut dire que courir seule quand on est une femme, c'est compliqué car d'un côté on refuse de céder à la peur face à une agression et de l'autre on est bien obligée de voir la réalité en face.
 
C'est pourquoi, je ne pars jamais (sauf une fois et je me suis sentie tellement en insécurité, que je ne recommencerai plus, c'est sûr) sans mon portable.
Mais quand on y réfléchit, face à une agression, aura-t-on le réflexe ou la possibilité de dégainer son portable et de composer un numéro? L'agresseur, ne risque-t-il pas plutôt de se sentir encore plus agressé par un portable que l'on sort de sa poche? Est-ce que je ne serais pas paralysée par la peur, et je n'agirai pas? Beaucoup de questions, donc. 
Le portable a au moins le mérite de rassurer mon amoureux et moi, par la même occasion (le sentir un peu rassuré, me rassure).
 
Quand j'ai commencé à courir en janvier, c'est la première chose à laquelle je pensais: les journées sont courtes, il fait gris, etc... Que faire pour limiter les risques?

* Prévoir le parcours à l'avance en fonction de l'heure, de la météo et en informer votre chéri ou un membre de votre famille; pas votre canari, car il ne pourra rien faire pour vous! Dîtes-leur dans combien de temps, vous pensez revenir en ajoutant une marge de 5-10 minutes, car j'ai déjà surestimé mes capacités et suis rentrée plus tard que prévu, ce qui a énormément inquiété chéri.


*Prenez votre téléphone portable, il pourrait toujours servir pour appeler de l'aide pour vous-même en cas d'agression, ou de blessure (une cheville foulée, vous êtes tombée, etc...) ou pour quelqu'un que vous croiserez et qui aura besoin d'aide.


*Changez vos parcours et vos horaires de sorties. Je ne le faisais pas pendant un bon moment et c'est mon chéri ainsi qu'une copine (qui me voyait passer régulièrement devant sa maison) qui m'ont fait remarquer que ce n'était pas du tout prudent. 


*Essayez de vous faire accompagner par quelqu'un qui pratique également la course à pied, ou quelqu'un à vélo.


*Évitez les endroits reculés quand vous partez seule. Les chemins de campagne, les forêts, la montagne ça sent bon, c'est joli, reposant mais pas sécurisant quand on est seule.


*Faîtes attention à votre environnement (sans paranoïa non plus, ou presque): une voiture que vous avez déjà croisée, un promeneur suspect, un groupe d'individus sur un trottoir (du vécu); bref, fiez-vous à votre instinct féminin, le fameux!


*Je ne dépasse jamais une voiture à l'arrêt par la gauche, du côté du conducteur. Je m'approche de la voiture et puis au dernier moment, je vire à droite. 


*Faîtes-vous greffer une puce GPS sous la peau comme dans les films de science-fiction, mon rêve!



3 commentaires:

  1. C'est vrai que ça peut inquiéter. Perso, j'ai pris quelques cours de self-defense, je sors courir avec mon portable, même si la raison première est pour avoir de ma musique et ensuite, je cours avec l'appli Runtastic qui permet à mes proches de suivre mon parcours en temps réel s'ils le souhaitent...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Depuis le temps que je me dis qu'il faut que j'en prenne de ces cours! Ca fait 3 ans que j'y pense, peut-être bien que maintenant que j'en vois l'utilité, concrètement, ça me motivera davantage?

      Supprimer
  2. Bonjour,
    quand je cours seule, je prends une bombe au poivre... Je m'en suis déjà servie plusieurs fois contre des chiens! et plus sérieusement cela me rassure.

    RépondreSupprimer