samedi 12 juillet 2014

Progresser en running / course à pied.


Pour progresser il faut se donner du temps, le Temps à soi! Ce que je veux dire, c'est que souvent on veut des résultats très vite comme dans la vie en somme: "Le tout, tout de suite".

La pratique du sport a ce quelque chose de particulier, qu'elle vous remet les pendules à l'heure, comme on dit. Se fixer des objectifs, c'est bien mais il faut savoir les revoir à la baisse parfois, tout simplement parce qu'on n'est pas des robots et parce que nous sommes tous uniques.

Lorsque j'ai débuté le planning d'entraînement à la course à pied, je me suis donné comme objectif de le suivre à la trace: 3 séances par semaine pendant 6 semaines. Seulement, j'ai omis quelque chose de très important: je n'ai jamais fait de sport auparavant.


Quand j'ai fini ma première séance "les doigts dans le nez", j'étais tellement contente que j'ai mis une espèce de confiance absolue dans mon planning et forcément dans les progrès rapides qui allaient suivre. Souvenez-vous le programme était prévu sur 6 semaines.

Arrive la seconde, et là, je déchante très rapidement: 30 secondes course et 30 secondes marche en alternance durant 20 minutes. Je n'ai pas eu le temps de récupérer (reprendre mon souffle surtout) pendant la marche, j'avais la sensation que le chronomètre accélérait pendant que je marchais et qu'il ralentissait quand je courais.
Je suis rentrée en me disant que décidément ça allait être très dur la prochaine fois, car j'étais censée remettre ça mais pendant 30 minutes!

Ce jour-là, je me suis dit que soit j'abandonnais soit j'adaptais le planning à mes capacités. J'ai choisi la deuxième option, trop fière pour abandonner dès la deuxième séance. J'ai décidé donc de refaire la même séance, jusqu'à ce que je me sente un peu plus à l'aise dans l'effort. Finalement cette séance je l'aurai faite 3 fois, en tout.
C'est cette décision qui a tout changé dans ma pratique du running: au lieu de continuer le programme, faire et refaire la même séance jusqu'à ce qu'elle devienne plus supportable. 
Avec le recul, je pense que j'ai eu beaucoup de mal car je courais trop vite et que je ne m'en rendais pas compte, mais j'en parlerai une autre fois dans la longue liste des erreurs du débutant.

Alors, écoutez votre corps, ses sensations vous disent si vous pouvez lui demander d'aller plus loin ou pas. Ce n'est pas un échec de devoir stagner et répéter une séance, voyez ça plutôt comme une chance de progresser par la suite.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire