jeudi 24 juillet 2014

Chaleur et course à pied.

Dès que les premiers rayons d'été apparaissent, on est pris dans une euphorie, un enthousiasme débordants pour se mettre à courir. Peut-être est-ce l'effet des revues féminines qui, comme chaque année, nous rappellent que l'été est là et que vite, il faut perdre 5 kg en une semaine, pour enfiler son maillot de bain, sans complexe.
Le problème, c'est qu'il y a chaleur et chaleur! Au delà de 30°C, il est quand même très difficile de pratiquer une activité d'endurance à l'extérieur. Personnellement, dès les premiers mètres je sens que je dois me concentrer davantage sur mon souffle et ralentir. Il y a deux semaines, je suis sortie courir par 34°C à l'ombre, de l'inconscience! Le problème c'est que là où je cours, il est bien difficile de rester exclusivement à l'ombre: le milieu urbain.

Les immeubles et les maisons gardent la chaleur accumulée et la restituent, d'ailleurs en passant dans certaines ruelles je sentais l'air chaud me prendre comme dans un étau.

Au bout d'une quinzaine de minutes, je souffrais littéralement, ma respiration devenait compliquée: je sentais l'air chaud s'engouffrer dans ma gorge et brûler mes poumons, ça me coupait l'envie d'inspirer à nouveau. Je souffrais, c'était un calvaire. J'ai capitulé finalement au bout de 25 minutes d'efforts.





 Alors avant de partir courir, quelques conseils s'imposent:

*Si vous le pouvez, partez à la fraîche: avant 9 heures ou après 19 heures si les températures sont vraiment très élevées.

*Un parcours ombragé, c'est mieux, quand on le peut!

*On s'hydrate beaucoup dans les heures qui précèdent la sortie running.

*Si on peut, on emporte avec soi une petite bouteille d'eau pour s'hydrater en cours de la séance même si vous ne ressentez pas la sensation de la soif. Personnellement j'aime avoir mes mains libres, et donc je n'emporte jamais d'eau; mais ce n'est pas très prudent de ma part. Je suis donc en quête d'une petite gourde à mettre avec une ceinture autour de la taille, mais qui ne me gêne pas, et là ce n'est pas gagné.

*Des vêtements amples, l'air y circule beaucoup mieux.

*On mouille son tee-shirt avant de partir, car au contact de l'air vous ressentirez une légère sensation de fraîcheur.

*On mise sur des couleurs claires qui absorbent moins la chaleur des rayons, et des matières, dites "techniques" qui évacuent la transpiration et permettent la circulation de l'air.

*On n'oublie pas la casquette de couleur claire également et les lunettes de soleil.

*On se protège avec de la crème solaire, notamment au niveau du visage de la nuque et des épaules.

*Au retour, on se met au calme, on ne file pas tout de suite sous la douche bien fraîche qui nous appelle. Il faut laisser au corps le temps de se refroidir tout seul. Et on se réhydrate, j'insiste dessus car beaucoup de personnes pensent avoir maigri tout de suite après avoir couru parce qu'elles ont beaucoup transpiré, mais c'est faux! La transpiration c'est de l'eau et il faut boire après un effort pour éliminer les toxines libérées durant l'effort et réhydrater son organisme.

*Faîtes attention à vos sensations, c'est votre corps qui se met en alerte: nausées, vertiges, douleurs? Arrêtez la course et allez vous mettre à l'ombre et demandez de l'aide s'il faut.

Courir, doit rester un plaisir, ne l'oubliez pas! Et même si vous arrêtez de courir une semaine ou deux, ce n'est pas la fin du monde non plus. Compensez avec du renforcement musculaire à la maison devant les milliers de vidéos qui circulent sur Youtube!

Et vous, que faîtes-vous quand il fait très chaud? Vous courez ou vous arrêtez? Quelles sont vos astuces?

1 commentaire:

  1. Perso, je privilégie les runs à la fraîche, comme tu le conseille, au lever ou après 19h30 en plein été... Comme toi, je cours en ville alors l'atmosphère devient vite étouffante...

    RépondreSupprimer